Cet article fait suite à l’article « Relations presse : la base » et à l’article « Mon communiqué de presse est une fusée spatiale »

Le dossier de presse est un outil de communication important pour votre association. Pour autant, il est à  différencier du communiqué. Il permet aux journalistes d’avoir le maximum d’informations pour rédiger des articles d’ampleur. Aussi, vous n’écrirez un dossier de presse que si vous avez des choses réellement conséquentes à proposer, comme par exemple l’annonce d’un événement, un lancement quelconque, une campagne d’action, l’organisation d’un voyage, etc. Sa longueur est généralement d’une dizaine de pages, couverture inclue.

Il est personnalisé avec une charte graphique qui en jette (si possible) et est présenté de façon originale et en adéquation avec la nature de votre information. Même si à l’intérieur de ce dossier, on trouve de nombreux renseignements, la mise en page est aérée pour faciliter la lecture, et votre texte sera organisé en paragraphes (fuyez les gros blocs de texte…).

Votre dossier de presse, c’est une pochette surprise ! Dès qu’on le voit, on a envie de savoir ce qu’il y a à l’intérieur. Et une fois à l’intérieur, on découvre avec bonheur chaque élément 😉

dossier de presse

Que mettre dans un dossier de presse ?

Voici quelques éléments incontournables qui trouveront leur place dans votre dossier de presse.

  • Une page de garde qui en impose : le graphisme doit être en adéquation avec le projet que vous présentez dans votre dossier. Sur cette page, on trouve la mention « Dossier de presse », le titre de votre projet, le nom et le logo de votre association, vos coordonnées de contact, votre site web, et accessoirement, une phrase résumant votre projet. Passé votre page de garde, l’on devrait trouver les éléments qui suivent.
  • Un sommaire : certains l’oublient, mais un sommaire permet en un clin d’œil d’avoir une vue d’ensemble de votre dossier.
  • La présentation de votre association : pas besoin d’en faire une chronologie exhaustive, mais n’oubliez pas de raconter une histoire… Vous pouvez choisir de placer cette présentation avant le synospis du projet pour lequel vous communiquez, ou après.
  • Les parrains/marraines de votre événement : une personnalité locale, départementale, régionale, voire nationale vous soutien ? Recueillez quelques mots de sa part à propos de votre initiative, et consacrez une page à ce parrain.
  • La présentation de votre projet : faites ressortir ses points forts et son originalité. Racontez sa naissance, ses objectifs, ses valeurs.
  • Votre programme/planning : si vous organisez un événement, vous avez forcément un programme (déroulement de votre événement, intervenants, artistes présents, etc.). Vous pouvez le détailler.
  • Vos sponsors et partenaires financiers : A la fin de votre dossier, regroupez tous les logos et noms de vos partenaires sur une page. Si cela revêt son importance, vous pouvez détailler en une phrase la façon dont vous soutiennent ces partenaires.
  • Votre contact : terminez votre dossier par une page regroupant les coordonnées de la personne de votre association en charge des relations presse. C’est à dire la personne que les journalistes contacteront s’ils ont besoin de renseignements complémentaires. D’ailleurs, n’oubliez pas de mettre les coordonnées et le nom de cette personne en pied de page tout au long de votre dossier.

 

Soignez la présentation de votre pochette surprise

Votre dossier de presse est une occasion de faire preuve d’originalité ! Les journalistes reçoivent beaucoup de dossiers. Se détacher de la masse ne peut donc pas faire de mal…

Vous pouvez jouer sur de nombreux éléments de présentation, mais veillez à toujours rester en adéquation avec votre sujet.

 

  • Le format : classique A4 ? Portrait ? Paysage ? Ou alors carré… Rond ! Ou type accordéon qui se déplie…
  • Le support : en PDF, bien sûr, pour Internet… Mais si vous désirez envoyer votre dossier par courrier ? En papier, carton, avec différents types de reliures, ou alors sur clef usb (vous faites cadeau de la clef, donc), ou sur Cd, etc.
  • Le graphisme : plutôt sobre ou coloré ?

 

N’oubliez pas que la page de garde doit être percutante, mais que l’intérieur du dossier peut (et doit, dans une certaine mesure) être également à la fois clair et habillé. N’hésitez pas à illustrer vos propos de visuels (photos, illustrations, etc.)
Pourquoi ne pas accompagner votre dossier de presse d’éléments multimédias ? Un film, des mp3 divers (contenant interviews de votre équipe, etc.) Un seul conseil, ne vous mettez pas de barrières.

A quel moment l’envoyer ?

D’une manière générale, envoyez votre dossier de presse environ un mois avant votre événement. Et rien ne vous empêche de le faire suivre d’un communiqué de presse (une à deux semaines avant votre événement).

Mettez également votre dossier de presse en libre téléchargement sur votre site web, dans une rubrique dédiée, pour permettre aux journalistes de le télécharger. Par exemple, vous pouvez très bien envoyer en premier lieu un communiqué de presse, incitant les journalistes à aller sur votre site web. Là, ils pourront, si le sujet les intéresse, télécharger le dossier de presse.

Des exemples de dossiers de presse : vous pouvez facilement trouver des exemples de dossiers de presse. Il vous suffit d’aller sur Google et de taper « dossier de presse association », par exemple. Vous verrez rapidement lesquels vous semblent les plus accrocheurs…

Le mot de la fin : votre dossier de presse doit être comme une pochette surprise. Il doit donner envie d’être lu lorsqu’on le voit, puis de continuer la lecture lorsqu’on l’a ouvert. N’oubliez jamais de vous relire et d’éliminer tout le superflu. Tout ce que vous dites doit être utile au journaliste. Pas question de broder. Chaque phrase doit être justifiée. Traquez et éliminez systématiquement les mots qui peuvent être retirés sans nuire à votre propos !

 

Creative Commons License photo credit: JuditK